La vie est belle !





Notez

Pendant la grossesse, le fœtus envoie à sa mère des cellules qui réparent ses organes endommagés

14 Novembre 2016 - écrit par La vie est belle ! 7J/7 - Lu 83 fois

C'est un fait bien connu : durant la grossesse, la mère et l'enfant échangent via le placenta nutriments et gaz (comme l'oxygène). Ce que l'on sait moins en revanche, c'est qu'il y a également transfert de cellules du fœtus à la mère. Certaines cellules fœtales échappent au système immunitaire et se logent dans la peau, les poumons, le cœur, les intestins, le cerveau, etc. Les scientifiques savent que ce phénomène, appelé microchimérisme fœtal, peut persister des décennies après la naissance de l'enfant, et influencer la santé de la mère, pour le meilleur ou pour le pire.



De multiples recherches ont montré que ces cellules entraînaient des effets positifs sur la santé maternelle, alors que d'autres ont souligné des aspects négatifs, provoquant de vifs débats dans la communauté scientifique.

Au nombre des effets positifs, il y a la guérison des plaies et des tissus endommagés.

Plusieurs travaux montrent que les cellules fœtales peuvent migrer vers les tissus endommagés de la mère et favoriser leur cicatrisation, notamment au niveau du cœur et du foie. Car ces cellules pluripotentes sont capables de se transformer en cellules cardiaques ou hépatiques. Elles participeraient activement à la guérison de plaies, notamment au niveau de l’incision pour la césarienne.

Les effets positifs des cellules fœtales sur la santé de la mère ne s'arrêteraient pas là. "Il semble probable que les cellules fœtales participeraient activement dans le développement des seins et l'allaitement. Ainsi, un allaitement riche peut être lié à un nombre important de cellules fœtales dans le tissu mammaire", commentent les chercheurs.

Dans la thyroïde, ces cellules microchimériques modifient l'activité de cet organe afin d'améliorer le transfert de chaleur de la mère au fœtus. Quand elles se retrouvent dans le cerveau, les cellules fœtales se retrouvent parfois dans les zones qui supervisent l'émotion et le comportement de la mère. Elles peuvent même se différencier en neurones", explique dans un communiqué Amy Boddy, auteur principal de cette étude.




Témoignage (Dieu) | Parole de Dieu | Louange | Vie Chrétienne | Etude | Mariage (Dieu) | Education | Débat / Réflexion | Bible | News | Bon à Savoir | Couple (Dieu) | Redaction imatin.info | Méditation | Un miracle chaque jour | Santé | La Foi | Nutrition | Alerte Prévention | Femmes Leaders | Couple (Monde) | Bien être | Utile | Buzz du net | Conseils | Reussite | News (Dieu) | Trucs & Astuces | Hommes Leaders | Témoignage (Monde) | Mariage (Monde) | Mobile | High Tech | Pratique | Informatique | People | Confidence | Voyages | News People | Beauté

Inscription à la newsletter




Actualité

Bon à savoir : Les enfants qui manquent de sommeil sont plus exposés au diabète

La vie est belle ! 7J/7 - 20/08/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 18 fois |

Santé - Cancer : le danger des médecines alternatives

La vie est belle ! 7J/7 - 19/08/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 22 fois |

France : les agressions sexuelles en maison de retraite, un tabou français

La vie est belle ! 7J/7 - 16/08/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 35 fois |

Avoir de la graisse sur les hanches et les cuisses, c’est bon pour la santé !

La vie est belle ! 7J/7 - 14/08/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 24 fois |

Démangeaisons : qu'est-ce que ça cache ?

La vie est belle ! 7J/7 - 13/08/2017 - 0 Commentaire| Vu (s) 36 fois |